Vous êtes ici : fr

"Mon expérience en English Track"

Publié le 14 décembre 2016

A l'ESDES, l'accent est mis sur l'international avec le départ en université partenaire pour tous en 2e année, les possibilités de double diplôme mais aussi d'intégrer l'English Track (cursus 100% anglophone) dès la 1re année ! Témoignages de Romain et Mélanie, deux étudiants en English Track...

Quel niveau d’anglais aviez-vous avant d’intégrer l’English Track ?

Mélanie : J’avais un niveau moyen en anglais, je me débrouillais mais sans plus. J’avais eu 14 au bac, ce n’est pas du haut niveau, loin de là !

Et maintenant, après un an de pratique ?

Mélanie : Après un an de pratique, il y a un grand progrès observable, surtout au niveau de la compréhension. Comme nous sommes obligés de suivre les cours en anglais, on progresse vraiment rapidement. De plus, il y a une grande progression aussi en ce qui concerne l’assurance à l’oral. Je me souviens de la première présentation, ce n’était pas fameux, je paniquais beaucoup, je perdais mes mots... Maintenant, c’est beaucoup plus fluide et je trouve le vocabulaire beaucoup plus facilement.

Mélanie et Romain, étudiants en English Track

Pourquoi avez-vous choisi ce cursus ?

Mélanie : Je n’avais pas eu beaucoup d’information en ce qui concerne ce cursus, mais la vision internationale m’a beaucoup intéressée. Et puis le fait d’être en cours avec des étudiants étrangers me paraissait être un apprentissage enrichissant.

Que vous apporte ce cursus d’un point de vue professionnel et personnel ?

Romain : Du point de vue professionnel, c’est un immense atout de pouvoir s’exprimer correctement et arriver à être persuasif en anglais. Du point de vue personnel, l'ouverture à un réseau international incroyable. Cela permet aussi de se développer soi-même en se challengeant et en repoussant ses limites.


Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées ?

Romain : Elles sont passagères. Au début comprendre le cours est un véritable défi (surtout la comptabilité), puis cela devient un plus facile avec l’entrainement et par la suite on acquiert des automatismes très utiles.

Vous êtes avec des étudiants étrangers dans de nombreux cours, quel impact sur votre ouverture internationale ?

Mélanie : Ça permet une grande ouverture culturelle, et aussi une approche différente aux cours. Je pense que pour un même sujet, des personnes de différents pays n’ont pas le même point de vue. Ainsi, le fait d’être "mélangée" avec des internationaux permet de mon point de vue une grande ouverture culturelle et professionnelle.

Comment s’est passée votre intégration à l’ESDES ?

Romain : Très bien ! Le Week-End d'Intégration est un évènement à ne rater sous aucun prétexte !! C’est surtout à cette occasion que vous rencontrerez le reste de la promo et pourrez tisser des liens forts pour le reste de vos études !

Des conseils pour les futurs étudiants E.T ?

Mélanie : Je dirais aux futurs ET qu’ils n’hésitent pas à demander de l’aide autour d’eux, et qu’ils n’aient pas peur d’échanger avec les étudiants étrangers. De plus, ils ne doivent pas s’inquiéter pour le fait que tout soit en anglais, le niveau de langue s’améliore rapidement. A part ça, je pense qu’il n’y a pas de conseils s’appliquant uniquement aux étudiants en E.T, ce sont globalement les mêmes que ceux donné aux étudiants en French Track.

Un petit mot en anglais qui résume votre parcours ?

Romain : Getting into the first year of English Track is maybe not the easiest part. We all struggled at the beginning but thanks to teamwork and training we survived !
There is a great “group spirit” in the ET program, if you need help to understand the Income Statement in Accounting someone will always be there for you. This is possible through our Facebook group where information and knowledge are exchanged 24/7. I’m looking forward to see plenty young motivated students in English Track next year.